Section PS Saint Pierre du Perray
Section PS Saint Pierre du Perray

2015 Le triste bilan de Catherine Aliquot-Vialat.

Le par

Les vœux à la population présentés hier par Catherine Aliquot-Vialat et une partie de son conseil municipal ont été l’occasion pour elle d’établir son bilan de l’année 2015 à Saint Pierre du Perray.

Au delà de l’interminable cérémonie dont le manque de chaleur et de convivialité frappaient ,du manque de politesse consistant à ne pas remercier la représentante du député ni la conseillère départementale de leur présence, nous avons été estomaqués par le bilan présenté. En effet il laisse croire que tout va pour le mieux dans la meilleure des communes. Pour eux, Saint Pierre du Perray a connu une année heureuse, riche en événements marquants suscitant l’adhésion massive de ses habitants. Ah qu’ils ont de la chance nos seniors d’avoir pu bénéficier d’animations exaltantes, même si le tarif de celles-ci a augmenté,ne les rendant accessibles qu’aux plus argentés. Qu’ils sont bien traités nos jeunes grâce aux séjours organisés un peu par les services, mais surtout par les élus. On ne connaît pas le bilan de ces séjours mais qui s’en soucie ? Et que la population dans son ensemble a le droit de se réjouir de toutes ces animations si diversifiées organisées par le comité des fêtes (il paraît qu’il y en a un) et l’adjoint à la culture (sic). Celles ci ont, si on les écoute, remportées de vrais succès. Nous avions plutôt constaté une fréquentation clairsemée que seule l’habileté du preneur d’images et du monteur parvenait à cacher. C’est le cas du Salon du Vin et des saveurs, du Pique-nique géant ou du marché de Noël entre autres.Il n’est pas question pour nous de s’en prendre aux élus qui se donnent du mal et font ce qu’ils peuvent mais de déplorer l’amateurisme et l’incompétence du maire et ses adjoints les plus proches. C’est bien dans le discours de remercier les bénévoles et les associations, mais c’est mieux de les soutenir sur le terrain. Ne citer que les manifestations organisées par la mairie, telle que le bal masqué ou le concert du valeureux Floyd Factory qu’on a voulu faire passer pour le vrai Pink Floyd en omettant toutes les manifestations organisées par les associations : Représentations théâtrales, animations musicales activités de loisir ou événements sportifs. L’Adjoint à la culture a depuis longtemps abandonné la partie pour ne se consacrer qu’aux animations avec le succès que l’on sait.

Après ce long préambule, il est temps de présenter le vrai bilan de Catherine Aliquot-Vialat et il est loin d’être reluisant.

Il commence avec le traitement minimum des attentats de Janvier. Un rassemblement de dernière minute à la mairie, et aucune participation à la marche organisée à l’initiative des habitants.

Puis arrivent les élections départementales où elle se présente pour ne pas figurer au second tour, dans un contexte pourtant favorable à sa formation politique. En un an, elle perd sur Saint Pierre plus de 1000 voix. Quel incroyable désaveu !

L’inauguration du Parc des sports qu’elle présente comme un succès personnel est le résultat d’un long travail entrepris par le San de Sénart en Essonne, essentiellement sous l’impulsion de l’ancienne majorité. Il semble qu’elle se soit approprié le Gymnase. Ne parlons pas de l’église dont on espère qu’elle n’en est en aucune façon responsable !

Parlons plutôt du projet immobilier « Neigelune », fiasco invraisemblable qu’elle a géré toute seule pour un résultat dont on ne mesure pas encore les conséquences. L’opacité des procédures, la très grande difficulté à obtenir les documents publics qui a nécessité le recours à la CADA interroge sur la nature de cette opération. L conséquence ne a été l’éclatement de sa majorité, et le point d’orgue le refus du conseil municipal de démettre son adjoint à l’urbanisme de ses fonctions. Nouveau camouflet un peu plus tard lors de la désignation des délégués à la nouvelle Agglomération Grand Paris Sud. Élue de justesse, elle provoque la chute du directeur du San qui se retrouve écarté.

Que dire de sa gestion du personnel qui a vu partir le DGS, son remplacement épémère, le départ du directeur financier également responsable RH, l’arrivée d’une nouvelle directrice des services techniques confrontée à une réalité qu’elle ignorait. Tout ceci provoque au sein du personnel municipal une grogne importante et un fonctionnement hésitant des services de la mairie .

La gestion de la commune se fait sans concertation, les commissions se réunissent peu et sont souvent mal préparées. Au niveau scolaire en particulier, il n’est fait aucun bilan et les réunions avec l’inspectrice ont disparu. L’opposition est bafouée, ne disposant toujours pas des clés du local qui est censé lui être attribué ni des codes d’accès à la mairie.Il est toujours impossible d(obtenir un rendez-vous et les courriers restent sans réponse.On a l’impression que madame le maire rechigne à quitter son nouveau bureau pour aller à la rencontre de la population.

 

Tout cela est inquiétant, car l’image de Saint Pierre s’est fortement dégradée, et son influence risque de disparaître au sein de la nouvelle Agglo tant son maire a perdu de sa crédibilité.

Peux t’on vraiment croire que cela va s’améliorer en 20016 ?

Sur le même thème, lire aussi :

Les 22 et 29 Janvier vont se dérouler les primaires citoyennes organisées par le Parti Socialiste et ses partenaires de la Belle Alliance Populaire. A Saint Pierre du Perray il y
Le par

Les derniers contenus multimédias