Section PS Saint Pierre du Perray
Section PS Saint Pierre du Perray

Une nouvelle ZAC à SAint Pierre: Pour qui, pourquoi ?

Le par

Que faut il penser de la ZAC de Villeray.

Mercredi dernier, le 5 Novembre une première réunion de concertation s’est tenue sur la ZAC de Villeray. Celle ci a permis de mieux connaître les contours de cette nouvelle opération immobilière d’envergure.
Celle ci va donc agir sur un espace de 36 hectares, et comprendra environ 1200 logements. Un tiers de la surface sera consacré à des logements de type pavillon individuel, le reste en collectif.
Les règles qui s’appliquent sont générales et imposent moins de 35 logements à l’hectare.
Au delà des promesses vertueuses sur la prise en compte des exigences écologiques, en insistant sur la création de liaisons douces et la qualité des matériaux, il n’en reste pas moins que cette opération va accélérer le rythme de construction à Saint Pierre, et transformer un peu plus cette ville .

Il suffit de se rendre sur le site créé à cette occasion http://zacdevilleray.fr/ pour comprendre que contrairement à ce qui se faisait dans le passé, il n’y aura pas de contrepartie sous forme d’équipements supplémentaires. L’EPA qui pilote cette opération est de plus en plus vigilante sur le contrôle budgétaire et resserre fortement les cordons de la bourse.Il faut bien comprendre que l’opération ville nouvelle touche à sa fin, et que les ressources financières diminuent.Ce qui veut dire pour Saint Pierre que cette opération tient du marché de dupes. A l’origine l’appartenance de Saint Pierre à la ville nouvelle de Melun Sénart garantissait une évolution harmonieuse, de nombreux logements nouveaux s’accompagnaient d’une transformation de la commune qui se voyait dotée d’équipements permettant aux nouveaux arrivants de bénéficier de conditions de vie agréables.

Ce n’est plus le cas actuellement, et même pour le scolaire, cette nouvelle ZAC ne prévoit pas de nouveau groupe scolaire. Il est mentionné : « Les besoins en équipements scolaires seront assurés au sein des installations déjà existantes sur la commune et le groupe scolaire Saint-Exupéry programmé à proximité de la station TZen La Clé de Saint-Pierre. »

En final, pas de nouveaux équipements, pas de nouveaux commerces, juste une zone habitation orientée vers le Carré Sénart.

On est loin des promesses de campagne, annonçant un ralentissement voire un arrêt des constructions. Avec les 800 logements à venir sur la ZAC des Clés de Saint Pierre et les 1200 de celle ci, ce seront 2000 logements supplémentaires, et 7000 habitants supplémentaires pour un seul groupe scolaire à venir.

Pourquoi donc un telle hâte ? On a l’impression d’un souci maladif de favoriser l’émergence à Saint Pierre d’un habitat individuel et qu’ils doivent se dépêcher d’y parvenir, au détriment d’une réelle négociation avec l’EPA sur les contreparties.

Je m’interroge aussi sur le choix majoritaire de pavillons individuels, alors que les conclusions du Grenelle de l’environnement préconisaient de favoriser le vertical par rapport à l’horizontal, pour éviter de consacrer trop d’espace à l’habitat.

Certes, il importe sur une ville comme Saint Pierre de proposer une mixité de logements adaptés aux différents besoins de la population, mais cette offre de logements individuels existe déjà puisque la plupart des lotissements réalisés favorisaient cette option. Il faut aussi prendre en compte le fait qu’un afflux d’offres en neuf risque de faire chuter la valeur de l’existant, ce qui ne favorise pas la population actuelle propriétaire de pavillon.

Comme il est très difficile d’arrêter ce projet de ZAC, il importe au moins de participer au maximum au processus de consultation et d’essayer de faire évoluer ce projet vers des solutions favorisant le mieux vivre ensemble, favorisant les lieux d’échange et de rencontre.

 

Sur le même thème, lire aussi :

Les 22 et 29 Janvier vont se dérouler les primaires citoyennes organisées par le Parti Socialiste et ses partenaires de la Belle Alliance Populaire. A Saint Pierre du Perray il y
Le par

Les derniers contenus multimédias