Section PS Saint Pierre du Perray
Section PS Saint Pierre du Perray

Réunion publique du 14 Octobre

Ce mardi 14 Octobre, madame Aliquot-Vialat nous a convié à une réunion publique sur le thème des nouvelles intercommunalités.
Ce fut l’occasion d’une nouvelle démonstration de sa conception de la démocratie.
Elle a commencé par une présentation « factuelle », se voulant objective , mais dont on avait compris dès les premiers mots qu’elle était violemment opposée à cette réforme.
Il faut dire que le retard de l’invité surprise, à savoir Georges Tron , l’ a obligé à faire cette présentation elle même, dévoilant ainsi l’argumentaire que l’ex ministre et député reprendra ultérieurement.
On a eu droit donc à un vibrant plaidoyer de notre ex député en défaveur de la réforme. Il ne pouvait y avoir de débat, puisqu’aucun  contradicteur potentiel n’avait été invité.
La salle a été donc invitée à poser des questions, ce qui a suffi à madame le maire pour considérer que les participants étaient très majoritairement opposé à cette réforme.
De même, elle a considéré comme acquis le vote du conseil municipal du 19 Novembre ou sera débattu ce projet.

Il faut dire que cette réforme ne peut en aucun cas la satisfaire, puisqu’elle risque de limiter le pouvoir du maire, et par conséquence la justification de son indemnité, de réduire le nombre des élus, en particulier ceux du SAN. Et toute à son idéologie consistant avant tout à faire des économies, pour ne pas augmenter les impôts touchant essentiellement les catégories socio professionnelles dont elle fait partie, sa crainte serait de cohabiter avec des communes dépensières. Sans vouloir le dire ouvertement, elle visait le SAN de Sénart, dont la dette par habitant serait de près de 3 500 euros .
Ce qu’elle veut c’est se rapprocher de communes pensant comme elle, oubliant qu’elle n’est que de passage et que la réforme n’est  pas faite pour le confort à court terme des élus mais pour  améliorer l’efficacité économique , bénéficiant à plus long terme aux populations des territoires concernés.

Les derniers contenus multimédias